Avanti! Me v’la avant dernier homme sur la liste EELV Ouest pour les Européennes 2014

Construisons une réalité désirable

Refusons enfin que notre prospérité temporaire se traduise par la mort de l’humanité : « Vivre simplement, pour que les autres puissent simplement vivre. » Aux objectifs de victoires de quelques-uns construites au dépend de multiples défaites de tous, préférons les objectifs de partage, d’amour et de respect.

Notre état n’a actuellement pas la taille critique lui permettant de contrecarrer la voracité de ce système politique et économique religieusement soumis aux dogmes de la croissance du PIB qui broie notre humanité. Quant à elle, l’Europe a une taille et une puissance économique lui permettant d’imposer ses choix. Ne désignons plus à sa tête des citoyens ou citoyennes soumises aux dogmes néo-conservateurs ou ultra-libéraux. Aidons les écologistes, les amoureuses de la vie et de l’avenir à y être de plus en plus nombreuses.

La transformation de ce système économique ne se fera que par et avec tous et toutes les citoyennes. Il nous faut dialoguer, réfléchir avec chacun et chacune aux conséquences de cette croissance du PIB au nom de laquelle nos dirigeants et dirigeantes bannissent tout humanisme, toute solidarité, toute civilisation, et nous conduisent vers les plus immondes barbaries.

Puisque ce monde qui court à sa perte ne correspond pas à nos aspirations, à notre humanité, nous devons, avant notre chute, nous en éloigner sans heurt et, pragmatiquement, pas à pas, construire collectivement une société respectant enfin les valeurs fondamentales de notre république, la liberté, l’égalité et la fraternité.

Paix et amour,

François NICOLAS, REZE(44)

portrait_francois_nicolas_small

Publicités

A propos François NICOLAS

Militant écolo, je veux agir pour que nous refusions enfin que la prospérité temporaire des un-e-s se traduise par la mort de faim définitive des autres : « Vivre simplement, pour que les autres puissent simplement vivre. » Aux objectifs de victoires de quelques-un-e-s construites au dépend de multiples défaites des autres (ce que vous appelez compétition, la rage au ventre, les poings serrés), je préfère les objectifs de partage, d’amour et de respect (ce que tu appelles utopie anarchiste, le sourire aux lèvres, la main ouverte).
Cet article a été publié dans Européennes 2014. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s