Communisme, capitalisme, décroissance?

Nous vivons dans un monde fini, pourtant nos élites ne nous proposent que des choix productivistes.

Quand ils sont communistes, leurs dogmes économiques exigent que la règle soit la mise en commun et l’exception la propriété.

Quand ils sont capitalistes, leurs dogmes économiques exigent que la règle soit la propriété individuelle et l’exception la mise en commun.

Qu’ils soient communistes ou capitalistes, leurs dogmes économiques reposent sur le productivisme, sur la confusion entre progrès et augmentation des consommations.

Par définition, une fois les limites de régénération des ressources atteintes, il n’y a plus aucune possibilité de consommer toujours plus de ressource en partageant les richesses équitablement. Une fois les limites de régénération atteintes, pour qu’un ensemble d’humain continu à consommer de plus en plus de ressources, il doit appauvrir un autre ensemble d’humain.

Ainsi, puisque les dogmes économiques communistes exigent une mise en commun des ressources, dès que les limites de régénération des ressources sont atteintes, plus aucun productivisme respectant les dogmes communistes n’est possible : les dogmes communistes obligent à remettre en question le productivisme.

De leur coté, dès que les limites de régénération des ressources sont atteintes, les dogmes économiques capitalistes ne peuvent continuer qu’au prix de la destruction totale de toute mise en commun, de tout partage, de toute civilisation: ils nécessitent mécaniquement que de plus en plus d’humains s’appauvrissent et que le nombre d’humains s’enrichissant soit de plus en plus réduit. Ceci induit nécessairement, du fait des tensions induites par l’accroissement des inégalités, un remplacement inéluctable de toute gouvernance démocratique par un fascisme économique de plus en plus meurtrier, au sens propre du terme.

Il existe une autre voie, celle de la décroissance.

La décroissance propose de sortir du productivisme, c’est-à-dire:

  • de ne plus avoir comme objectif de produire toujours plus, que ce soit en nationalisant ou en privatisant
  • mais propose d’avoir comme objectif la satisfaction pérenne des besoins de toutes et de tous.

La décroissance nécessite:

  • De ne plus chercher à augmenter les consommations de quelques-uns aux détriment des autres.
  • De chercher la diminution de l’accaparement des ressources par ceux qui n’en ont pas besoin pour vivre au profit de celles et de ceux qui en ont besoin pour survivre.

Au contraire du communisme ou du capitalisme, la décroissance induit de ne plus implicitement considérer comme des moyens mais comme des problèmes, les facteurs d’augmentation des consommations comme les égoïsmes, les gaspillages, les ventes d’armes, les destructions de biens, les produits jetables, les privations de liberté économique, les compétitions fratricides, les guerres…

Est-ce si effrayant que de chercher à construire une société de liberté, de biens durables, de partage et de paix?

 

Paix et amour,

 

François NICOLAS, REZE(44)

Publicités

A propos François NICOLAS

Militant écolo, je veux agir pour que nous refusions enfin que la prospérité temporaire des un-e-s se traduise par la mort de faim définitive des autres : « Vivre simplement, pour que les autres puissent simplement vivre. » Aux objectifs de victoires de quelques-un-e-s construites au dépend de multiples défaites des autres (ce que vous appelez compétition, la rage au ventre, les poings serrés), je préfère les objectifs de partage, d’amour et de respect (ce que tu appelles utopie anarchiste, le sourire aux lèvres, la main ouverte).
Vidéo | Cet article a été publié dans Décroissance, Egalité, Fraternité, Liberté. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s