Nous sommes soumis à une menace terroriste extrêmement grave

Parlant des islamistes, je viens d’entendre à la radio « nous sommes soumis à une menace terroriste extrêmement grave ».

Nous percevons ainsi le danger réel dont nous menace les intégristes politiques prenant prétexte d’un ordre divin qui, comme par hasard, les désigneraient comme les seuls détenteurs de la vérité, le seul peuple élu.

Mais alors comment qualifier les intégrismes politiques qui prennent prétexte de différences d’origine ou de nationalité qui, comme par hasard, donneraient plus de droits, aux groupes des intégristes politiques qui les exacerbent ? Ces intégrismes politiques qui divisent l’humanité et préparent d’artificiels combats fratricides suicidaires ?

Mais alors comment qualifier les intégristes néo-libéraux qui prennent prétexte des pénuries artificielles que génèrent nos compétitions économiques pour stigmatiser et culpabiliser celles et ceux qui subissent cette loi de la jungle ? Ces intégristes néo-libéraux qui condamnent la population mondiale aux misères les plus insoutenables alors que nous produisons plus de richesses que nécessaire au bien être de toute l’humanité?

Mais alors comment qualifier les dirigeants économiques ou politiques qui prennent prétexte des fantastiques découvertes scientifiques passées pour continuer à favoriser des politiques qui produisent plus de déchets que la Terre ne peut en absorber?

J’ai la désagréable sensation qu’en focalisant nos informations sur les menaces terroristes, les médias participent de notre lavage de cerveau. Ce lavage de cerveau qui nous conduit à ne pas remettre en cause les dogmes économiques productivistes qui suicident l’humanité.

Et, si, au lieu d’instrumentaliser les peurs, frustrations et gaspillages, nous cherchions à nous débarrasser du culte de la compétition qui conduit un nombre de plus en plus faible à s’accaparer les ressources vitales à un nombre de plus en plus important ?

 

Modération, paix, amour et décroissance du PIB

 

 

François NICOLAS, REZE(44)

http://www.mingata.eu

Publicités

A propos François NICOLAS

Militant écolo, je veux agir pour que nous refusions enfin que la prospérité temporaire des un-e-s se traduise par la mort de faim définitive des autres : « Vivre simplement, pour que les autres puissent simplement vivre. » Aux objectifs de victoires de quelques-un-e-s construites au dépend de multiples défaites des autres (ce que vous appelez compétition, la rage au ventre, les poings serrés), je préfère les objectifs de partage, d’amour et de respect (ce que tu appelles utopie anarchiste, le sourire aux lèvres, la main ouverte).
Cet article, publié dans Décroissance, Fraternité, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s