Marche contre Monsanto, 23 mai 2015, Nantes

Le 23 mai 2015, des citoyens du monde entier ont de nouveau défilé contre le modèle agricole imposé par la finance et les multinationales.

Ce modèle dépendant de la pétrochimie (pesticides, engrais,…), dépendant de l’introduction de gènes animaux dans les plantes (OGM). Ce modèle d’agriculture émetteur de gaz à effet de serre. Ce modèle d’agriculture qui décennie par décennie, détruit la biodiversité, détruit les sols et, à terme, nous condamne à la famine…

Ce modèle qui nous emprisonne dans une course effrénée à la quantité au détriment de la qualité, à l’augmentation de l’irrigation et à la destruction des sols, à l’augmentation de la dépendance aux multinationales, à la diminution de la liberté de cultiver et entretenir nos campagnes…

Ce modèle qui freine la relocalisation de l’agriculture et la reconquête de l’indépendance alimentaire. Ce modèle qui pénalise celles et ceux qui ne veulent pas être pieds et poings liés à la finance. Et pourtant…

Et pourtant de variées et efficaces techniques d’agriculture biologique sont respectueuses de notre santé, régénératrices des sols, respectueuses de la biodiversité et en mesure de diminuer massivement les gaz à effet de serre.

Aujourd’hui, l’agriculture biologique est plus efficace que l’agriculture pétrochimique. Son seul défaut, aux yeux des puissances financières ou politiques, est qu’avec elle les agriculteurs sont indépendants des multinationales, de la finance internationale. L’agriculture biologique libère les agriculteurs des multinationales agroalimentaires et, en améliorant la santé de toutes et de tous, diminue notre dépendance aux multinationales pharmaceutiques.

Pour l’agriculture biologique, contre l’agriculture pétrochimique, luttons,

François NICOLAS, REZE(44)
http://www.mingata.eu

Publicités

A propos François NICOLAS

Militant écolo, je veux agir pour que nous refusions enfin que la prospérité temporaire des un-e-s se traduise par la mort de faim définitive des autres : « Vivre simplement, pour que les autres puissent simplement vivre. » Aux objectifs de victoires de quelques-un-e-s construites au dépend de multiples défaites des autres (ce que vous appelez compétition, la rage au ventre, les poings serrés), je préfère les objectifs de partage, d’amour et de respect (ce que tu appelles utopie anarchiste, le sourire aux lèvres, la main ouverte).
Vidéo | Cet article, publié dans Décroissance, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s