Cap sur la COP!

Correction de l’adresse électronique pour l’inscription : mslcnddl@riseup.net

De Notre-Dame-des-Landes à Paris, du 21 au 28 novembre.

Ceci est répété à loisir, le bocage de Notre-Dame-des-Landes ne tient que par la cohérence des trois piliers de la lutte :

  • l’occupation et le ralentissement des destructions programmées sur place,
  • les offensives juridiques cherchant à établir l’illégalité de cette destruction,
  • les contre-propositions politiques pour vivre bien, ensemble, dans le respect de l’avenir.

Cette cohérence est facilitée par nos dialogues, échanges, entraides et actions communes.

Actuellement, autour des exploratrices et explorateurs en vie alternatives sur la Zone A Défendre, toutes les composantes de la lutte contre l’aéroport et son monde, proposent à toutes celles et ceux le souhaitant de participer à un sympathique convoi à vélo de Notre-Dame-des-Landes à Paris, du 21 au 28 novembre 2015.

Attention, afin que la logistique soit parfaitement adaptées aux participantes et participants, il faut se pré-inscrire avant le 7 novembre par un mail à mslcnddl@riseup.net avec en objet : Inscription, en précisant le nombre de participant-e-s et les dates de participation.

« Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend. »

CAP SUR LA COP

Pour plus d’informations: http://marchesurlacop.noblogs.org

— LE TRACT —-

https://s04-cdn.anonfiles.com/8623f99f126a9501652750e93bb76eb4.pdf

— L’APPEL DE L’ASSEMBLÉE D’ORGANISATION DU CONVOI —-

*En convoi depuis Notre Dame des Landes jusqu’à Paris*

La COP21 se tiendra à Paris au bourget du 30 novembre au 11 décembre. Elle est souvent présentée comme le  « sommet de la dernière chance » pour enrayer le réchauffement climatique lié aux activité humaines. Pendant toute la quinzaine, ce rassemblement de 195 états (mais aussi de dizaines de milliers de lobbyistes) sera l’occasion de grandes mobilisations dans différents cadres…

Un convoi en vélos et tracteurs du 21 au 28 novembre s’organise pour se rendre de Notre-Dame-des-Landes à Paris à l’occasion de ce sommet intergouvernemental. Nous viendrons y dénoncer l’hypocrisie flagrante entre, d’une part, la volonté  affichée en décembre, par le gouvernement, de lutter contre le réchauffement climatique, et, d’autre part, la menace de revenir quelques semaines plus tard pour expulser la zad, détruire plus de 1600ha de terres agricoles et de zones humides, des dizaines d’habitats pour y construire… un nouvel aéroport. Nous cheminerons depuis Notre-Dame-des-Landes avec toute l’énergie du mouvement anti-aéroport, en créant en route des espaces de rencontres et de mobilisation. Comme de nombreux habitant-e-s, paysan-ne-s, migrant-e-s d’autres parties du monde qui subissent déjà en première ligne les conséquences du réchauffement climatique, nous savons que notre salut ne viendra pas des échanges de marchés carbones entre lobbies industriels et gouvernements, encore moins du capitalisme vert. Nous voulons participer à une reprise en main, par les populations et mouvements de lutte, de l’avenir de la planète.

Il est temps de sortir enfin du productivisme industriel, de la privatisation des biens communs, de la destruction des terres nourricières et de la marchandisation du vivant. Pour qu’émergent des possibles, à Notre-Dame-des-Landes comme ailleurs, il s’agit de bloquer concrètement dès maintenant l’avancée de leurs projets nuisibles, imposés et climaticides. Il faut continuer à libérer des espaces où puissent s’inventer, ici et maintenant, d’autres formes de vie commune, de  cultures et d’habitats tels qu’ils s’expérimentent aujourd’hui à Notre-Dame-des-Landes.

Malgré les pressions politiques et judiciaires, les pseudos-enquêtes publiques et les troupes policières, nous portons depuis plus de 40 ans la conviction qu’il est toujours possible de résister victorieusement face aux aménageurs. Nous marcherons sur la COP21 pour leur signifier que nous ne les laisserons pas revenir expulser la zad ni démarrer les travaux du chantier d’aéroport. Nous le ferons en solidarité avec toutes celles et ceux qui luttent aussi sur le terrain contre les causes du réchauffement climatique.

L’Assemblée d’organisation du convoi constituée d’occupantEs de la ZAD, d’individuEs, de membres de comités et d’organisations contre le projet d’aéroport

—- COMMENT PARTICIPER SI TU NE PEUX PAS VENIR ?—- (message de la commission financière)

Le convoi organisé par des composantes du mouvement de lutte contre l’aéroport a plusieurs objectifs dont : nous rencontrer et débattre autour des questions du devenir des terres agricoles en France et dans le monde, de leur mise en culture et de rendre visible un mode vie alternatif concret.

Les étapes sont aménagées de manière à renforcer la solidarité entre les milieux urbains et ruraux ou au sein même des milieux ruraux, dans une attitude nomade afin de créer et solidifier les liens sociaux sur le territoire.

Le convoi est donc ouvert à tout-e-s, peu importe les possibilités financières de chacun-e-s. C’est pourquoi l’Assemblée d’organisation a décidé de pratiquer le prix libre pendant la totalité du convoi. Nous ne cherchons pas à faire des bénéfices mais à couvrir les frais que nous aurons (nourriture, matériel, lieux d’accueil si besoin, tracts et fioul pour les véhicules communs). Nous estimons le coût de revient à 10 euros par jour et par participant-e-s.

Si vous souhaitez nous aider financièrement il y a deux possibilités :

  • par chèque à l’ordre de « Les potes de foin » et la mention « Cap sur la Cop » au dos, à l’adresse suivante : Les potes de foin, Saint-Jean du Tertre 44360 Vigneux de Bretagne
  • par virement, sur le compte de « Les potes de foin »
    • Iban : FR76 4255 9000 5141 0200 0974 978
    • Rib : code banque 42559 / code guichet 00051 / numéro de compte 41020009749 / clé rib 78
    • Code BIC : CCOPFRPPXXX

Toutes les participations sont les bienvenues, offrez-nous le montant qui vous fait plaisir !

Il est toujours possible de participer au convoi, en s’inscrivant avant le 7 novembre sur mslcnddl@riseup.net avec en objet : Inscription (précisez le nombre de participant-e-s et les dates de participation) !

Merci

Publicités

A propos François NICOLAS

Militant écolo, je veux agir pour que nous refusions enfin que la prospérité temporaire des un-e-s se traduise par la mort de faim définitive des autres : « Vivre simplement, pour que les autres puissent simplement vivre. » Aux objectifs de victoires de quelques-un-e-s construites au dépend de multiples défaites des autres (ce que vous appelez compétition, la rage au ventre, les poings serrés), je préfère les objectifs de partage, d’amour et de respect (ce que tu appelles utopie anarchiste, le sourire aux lèvres, la main ouverte).
Cet article, publié dans NDL, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s