#COP21 – Une démobilisation serait-elle responsable?

urgence_climatique

Serait-il responsable de renoncer à

vivre libre dans le respect de l’avenir?

Partout en France, les mobilisations de personnes non résignées ce sont multipliées.

Illustration à Nantes ce samedi :

J’ai pu lire deux types de remises en cause de ces mobilisations. Les extraits ci-dessous les résument :

– « je trouve cela assez irresponsable. Même si sur le fond je soutiens le propos »

– « ok ça fout les boules mais une manif ne fait pas vivre des gens (économiquement parlant)alors que des touristes ou autres si. »

Est-ce irresponsable que de lutter pour qu’enfin l’avenir de l’humanité sur Terre ne soient plus une variable d’ajustement des profits financiers ?
Si, du fait de l’état d’urgence, il n’est plus possible de se regrouper en France, mais alors pourquoi continuer à autoriser les compétitions sportives, les concerts ou les foires commerciales et interdire les regroupements politiques alors que ceux-ci ont toujours concernés moins de personnes? Est-ce parce qu’au mépris des valeurs fondamentales de la république française, la liberté d’expression serait moins importante que la liberté d’applaudir une équipe sportive ou de consommer? Les libertés individuelles et collectives seraient-elle devenues moins importantes que le plaisir de se faire manipuler par les propagandes commerciales ? Tous ce qu’il nous resterait du « vivre ensemble » se résumerait au plaisir de soutenir une équipe de foot pour qu’elle écrase une autre équipe de foot ? L’irresponsabilité n’est-elle pas du coté de celles et de ceux qui considèrent que « le pain et le jeu » sont plus importants que les libertés?
Est-il responsable de considérer que nos libertés sont acquises, qu’on peut les bafouer et qu’il n’est pas nécessaire d’exprimer notre attachement à celles-ci ?
N’est-il pas incongru que puisqu’un petit groupe de criminels (nous sommes 7 milliards, ces criminels représentent quoi?) veut, par le sang, fragiliser nos démocraties, nous décidions de détruire nos libertés avant qu’ils n’y parviennent ? L’irresponsabilité n’est-elle du coté de la masse silencieuse qui de tous temps, en tous pays, accepte tout et n’importe-quoi ?

N’est-il pas évident que notre empressement à détruire nous-même nos libertés, à mépriser nos libertés d’expressions pour mieux favoriser le pain et les jeux est le signe d’autre chose ? N’est-ce pas le signe que nous avons toutes et tous conscience que les crises causées par nos égoïsmes et nos sur-consommations nous offrent deux choix contradictoires:

  • une poursuite de l’augmentation des inégalités, des replis sur soi, des guerres économiques et classiques, en somme un suicide collectif, dans la haine et le malheur,
  • ou un changement de modèle économique pour la construction d’un monde plus juste, plus humain, d’un monde où il fait bon vivre, un monde que, de la révolution à la déclaration universelle des droits de l’homme, le peuple français a commencé à construire?

La guerre, la limitation des libertés, la xénophobie, les nationalismes, sont du coté des terroristes, des criminels, des exploiteurs.

Pour construire un monde où il fera bon vivre, pour lutter efficacement contre les terrorismes, qu’ils soient capitalistes, politiques, nationalistes ou religieux, il nous faut, avant toutes autres choses, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup d’amour.

François NICOLAS, REZE(44)

http://www.mingata.eu/

 

PS: Si tU n’As Pas cOMprIs PourQuoi Tu DevRAis tE MobIliser, reGardE Ce court DocUmentaiRe:

Publicités

A propos François NICOLAS

Militant écolo, je veux agir pour que nous refusions enfin que la prospérité temporaire des un-e-s se traduise par la mort de faim définitive des autres : « Vivre simplement, pour que les autres puissent simplement vivre. » Aux objectifs de victoires de quelques-un-e-s construites au dépend de multiples défaites des autres (ce que vous appelez compétition, la rage au ventre, les poings serrés), je préfère les objectifs de partage, d’amour et de respect (ce que tu appelles utopie anarchiste, le sourire aux lèvres, la main ouverte).
Cet article, publié dans Démocratie, Ecologie, Liberté, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s