Le printemps de l’écologie

Juste une piste de motion d’orientation politique régionale, à utiliser, modifier, copier/coller librement… Si toi aussi tu rêves d’un truc dans ce genre, dis-le, et, si nous sommes quelques-unes et quelques-uns, agissons…

Si je partage ceci ici, c’est juste que, quoi qu’on fasse, quoi qu’on dise, ce que ce passe à Europe Écologie – Les Verts influence l’image de tous et toutes les écologistes alors, il me semble normal que toutes et tous aient l’occasion de s’exprimer, a lieu de juste subir, même, voir surtout, quand elles ne se reconnaissent dans mon parti. La démocratie c’est le débat. Que tu sois ou ne sois pas d’Europe Écologie – Les Verts, que tu sois ou non des Pays-de-la-Loire, merci de ne pas hésiter à commenter/ donner ton avis / critiquer / faire des propositions.


Le printemps de l’écologie


La recherche de la compétitivité base les victoires de quelques-uns sur les défaites de tous les autres. Adhérer à Europe Écologie – Les Verts c’est militer pour déconstruire ce mode de pensée suicidaire.

Adhérer à Europe Écologie – Les Verts c’est penser, débattre et agir autrement.

Oublier les compétitions et promouvoir le partage, l’amour et le respect. Refuser que nos modes de vie condamne l’humanité. Refuser la voracité d’un système soumis aux dogmes de la croissance du produit intérieur brut.

Ne plus se soumettre aux fantasmes néo-conservateurs ou ultra-libéraux. Dialoguer, réfléchir à l’avenir dessiné par cette croissance au nom de laquelle nos dirigeants et dirigeantes bannissent tout humanisme.

Faire un pas de coté. Refuser, sans heurt, les désastres annoncés et agir.

Pragmatiquement, pas à pas, construire. Construire collectivement. Construire collectivement un avenir. Construire avec amour.

Respecter notre humanité et, enfin, bien vivre. Respecter la liberté, l’égalité et la fraternité. Promouvoir l’écologie politique, l’amour de la vie et de l’humanité.

Penser, débattre et agir pour la décroissance de la marchandisation de nos activités.


Débattre et s’investir


Revenu de base inconditionnel ? Arrêt du nucléaire civil et militaire ? Économie sociale et solidaires ? Respect des droits humains ? Monnaie locales complémentaires ? Luttes pour la paix ? Limitation des propagandes commerciales ? Libre circulation des personnes ? Aide au développement de l’agriculture biologique ? Limitation de la dépendance aux énergies fossiles ? Partage des ressources ? Protection des économies locales ? Transition énergétique ? Luttes contre les surconsommations ? Promotion des habitats sains et économes ? Réduction drastique des déchets ? Facilitation de l’artisanat ? Arrêt des grands projets inutiles ?

Notre économie entraîne toute l’humanité dans une course suicidaire dénouée de sens.

La priorité d’Europe Écologie – Les verts est de débattre et de faire débattre, d’investir les campagnes, les rues, les cités, la vie. Sans prétention, nous allons, loin des logiques de pouvoir, participer activement aux initiatives, collectifs et luttes qui œuvrent pour construire un mode plus juste et respectueux de l’avenir.


Innover


Transparence ? Désignation au hasard ? Sociocratie ? Forums ouverts ? Prendre le temps de réfléchir? Réfléchir collectivement ? Écoute ? Consensus ? Bienveillance ?

Notre démocratie est malade de nos égos.

Prenant actes des réussites ou échecs des multiples expériences de ces dernières années, des Colibris à Alternatiba, en passant par la ZAD, innovons, expérimentons toutes les nouvelles façons de débattre et décider collectivement qui ont prouvé leur efficacité.


Parler sincèrement


Simplicité ? Conférence gesticulé ? Art brut ? Musiques vivantes ? Théâtre de rue ? Médias alternatifs ?

Les diktats de l’information en continue, de la communication, des éléments de langages nous brouillent l’écoute.

Parlons simplement, sincèrement, laissons nos créativités s’exprimer, redonnons de la vie, de la spontanéité à nos expressions publiques.

Publicités

A propos François NICOLAS

Militant écolo, je veux agir pour que nous refusions enfin que la prospérité temporaire des un-e-s se traduise par la mort de faim définitive des autres : « Vivre simplement, pour que les autres puissent simplement vivre. » Aux objectifs de victoires de quelques-un-e-s construites au dépend de multiples défaites des autres (ce que vous appelez compétition, la rage au ventre, les poings serrés), je préfère les objectifs de partage, d’amour et de respect (ce que tu appelles utopie anarchiste, le sourire aux lèvres, la main ouverte).
Cet article a été publié dans Décroissance, Démocratie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s