Cuisine interne: donner à l’écologie politique les moyens de ses ambitions.

Le choix du samedi 28 mai 2016: soutenir et voter pour la motion la plus à même de donner à l’écologie politique les moyens de ses ambitions.

L’écologie en commun est la motion préparée avec le plus de transparence, sereinement, suffisamment tôt pour que toutes celles et tous ceux désirant s’y impliquer puissent le faire. L’écologie en commun a été initiée par une concertation transparente pour le changement de nos pratiques internes. Cette concertation a conduit à la préparation d’une motion qui ne s’est officialisée qu’après le constat qu’aucune autre motion ne se donnait réellement les moyens de concrétiser la volonté de changement unanimement affichée.

S’y retrouvent, entre-autre, la plupart des militantes et militantes qui, loin des querelles de clans, proposent, de journées d’été en journées d’été, des ateliers et forums qui approfondissent et améliorent nos positionnements idéologiques, clarifient nos stratégies et donnent à toutes et à tous des outils pragmatiques pour améliorer nos actions.

Ce n’est pas un hasard si l’écologie en commun est soutenue par celles et ceux qui, à la création d’Europe Écologie –Les Verts, ont initié les réflexions pour « L’introduction du hasard pour limiter les petits arrangements entre amis ».

Ce n’est pas un hasard si l’écologie en commun est soutenue par (http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1519065-orientation-fonctionnement-dependance-au-ps-eelv-doit-changer-l-ecologie-debout.html) Michèle Rivasi, sans doute la député européenne de référence sur les luttes qui ont conduit à la création de l’écologie politique, ou Sergio Coronado, le député EELV qui a osé voter contre l’état d’urgence quand il ne s’est trouvé que quatre parlementaires pour briser le consensus républicain liberticide dénoncé par la ligue des droits de l’Homme, ou encore, soutenue par Jacques Boutault, le maire du deuxième arrondissement de Paris qui accueille avec bienveillance les assemblées générales du Mouvement Français pour un Revenu de Base Inconditionnel…

Fraternellement,

François NICOLAS, REZE(44)

Signataire de « L’écologie en commun » (http://ecologieencommun.fr/)

Publicités

A propos François NICOLAS

Militant écolo, je veux agir pour que nous refusions enfin que la prospérité temporaire des un-e-s se traduise par la mort de faim définitive des autres : « Vivre simplement, pour que les autres puissent simplement vivre. » Aux objectifs de victoires de quelques-un-e-s construites au dépend de multiples défaites des autres (ce que vous appelez compétition, la rage au ventre, les poings serrés), je préfère les objectifs de partage, d’amour et de respect (ce que tu appelles utopie anarchiste, le sourire aux lèvres, la main ouverte).
Cet article, publié dans Démocratie, Ecologie, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s