Archives pour la catégorie Décroissance

Renforcer le pouvoir d’agir de toutes et de tous

Merci au secours catholique pour le rapport :

Sans contreparties

Pour un revenu minimum garanti.

Ce rapport est en ligne ici : https://www.secours-catholique.org/sites/scinternet/files/publications/rapport_revenusans_contreparties.pdf

« …bénéficiaires du RSA et accompagnants ne se parlent pas franchement… chacun joue un rôle et où tout le monde est perdant… » il faut « …Renforcer le pouvoir d’agir de personnes vivant la précarité et instaurer des relations de confiance avec les institutions… »

Bonus, un article donnant quelques pistes pour aider à l’instauration de ce nouveau « vaccin contre les crises économiques et sociales » : https://francoisnicolas44.wordpress.com/2020/04/29/instaurer-un-vaccin-contre-les-crises-economiques-et-sociales/

Inconditionnellement,

François NICOLAS, REZE(44)

Mobilisation générale pour un revenu de base inconditionnel : plus tard ce sera trop tard!

Comme moi, comme toi, comme nous, Massive Attack s‘est mobilisé pour un revenu de base inconditionnel: Lien vers le clip de Massive Attack en faveur d’un revenu de base

Léna et Isaline, 2 membres du mouvement français pour un revenu de base ont mis en ligne le documentaire qu’elles préparent depuis un an, “Les Gens” (Merci à Tryo pour la chanson.). Toi aussi, partage ce film :

Participe à l’Initiative Citoyenne Européenne pour l’instauration de revenus de base (https://europa.eu/citizens-initiative/initiatives/details/2020/000003_en). Trouve un cinéma, une salle municipale, un salon, pour diffuser ce film. Incite toutes les personnes à débattre du revenu de base et, pour celles qui en auront envie, à signer l’Initiative Citoyenne Européenne pour un instaurer des revenus de base partout en europe.

Pour améliorer la capacité collective de mobilisation, enrichir les débats, s’engager avec le Mouvement Français pour un Revenu de Base, suivre les actions ou simplement le soutenir, il est possible d’adhérer: Lien vers l’adhésion en ligne au MFRB.

Inconditionnellement,

François NICOLAS, Rezé(44)

(FaceBookYoutubetwitterinstagram)


Instaurer un vaccin contre les crises économiques et sociales

Afin qu’un désastre économique ne succède pas à cette crise sanitaire, il est nécessaire d’armer l’économie française d’un véritable vaccin contre les crises économiques.

Un vaccin qui sécuriserait préventivement toutes les activités économiques utiles au plus grand nombre. Un vaccin qui garantirait inconditionnellement que chaque personne dispose de quoi acheter ce dont elle a besoin pour vivre décemment. Un vaccin qui par conséquent augmenterait la sécurité financière des entreprises fournissant des biens et services essentiels à une vie décente.

La crise sanitaire nous a contraint à arrêter la machine à croissance du PIB. Mais, nous nous préparons à relancer notre système spéculatif anti-économique. Nous nous préparons à relancer les compétitions économiques fratricides, la fabrique à précarités.

Or, la nécessité de poursuivre certaines activités malgré l’arrêt brutal de notre économie a mis en évidence que les travaux les plus indispensables ne sont ni les mieux rémunérés, ni les plus stables.

Or, l’envie de toutes et tous de s’investir, de participer à la lutte contre cette pandémie, a mis en évidence le besoin de cohésion nationale qui nous anime.

Ces faits attestent de la pertinence qu’il y aurait à rapidement mettre en place un revenu de base inconditionnel. Un revenu matérialisant l’envie du peuple français de construire une société plus solidaire, une société où chaque personne serait en mesure de librement s’investir sans crainte pour son avenir et celui de ses enfants. Il est temps d’instaurer le droit à un revenu de base inconditionnel. Il est temps de consolider la résistance individuelle et collective a cette crise et aux crises à venir.

Luttons pour le droit à un revenu de base inconditionnel, cumulable avec d’autres revenus, distribué individuellement à toutes et tous, versé de la naissance à la mort, sans contrôle des ressources ni exigence de contrepartie.

Nous avons toutes et tous la possibilité d’agir concrêtement pour construire un monde plus respectueux des personnes et économiquement moins sensible aux crises. Nous devons voter et partager massivement l’initiave citoyenne européenne pour l’instauration de revenus de base:

https://you.wemove.eu/campaigns/2020-03-basic-income-FR

Amicalement,

François NICOLAS

BONUS : proposition d’un parcours de découverte de la notion de revenu de base inconditionnel

I. INITIATION

a) Une pétition à partager pour un revenu de base supérieur aux seuils de pauvreté (le court argmentaire donne quelques éléments à celles et ceux qui découvrent ces enjeux) :

https://www.change.org/p/pour-le-droit-%C3%A0-un-revenu-de-base-inconditionnel-au-moins-sup%C3%A9rieur-au-seuil-de-pauvret%C3%A9

b) Un débat mouvant avec les colibris (les expressions des participant·e·s sont relativement classiques : elles permettent de cerner les habituelles peurs ou enthousiasmes que l’on entends à chaque réunion) :

II. APPROFONDISSEMENT

a) Une conférence de Baptiste Mylondo pour réfléchir aux revenus de base comme élément d’un projet de société émancipateur et décroissant :

III. ACTIONS

a) Un extrait d’une conférence gesticulée d’Alexis Lecointe pour t’inspirer quelques moyens d’augmenter l’attrait de tes éventuelles présentations du revenu de base:

b) Le site du MFRB (le Mouvement Français pour un Revenu de Base) :

https://www.revenudebase.info

Une liste avant tout écologiste à Rezé!

« 3721 rezén·ne·s ayant voté pour Europe Écologie lors des europénnes, il est de la responsabilité des écologistes d’offrir au rezéen-ne-s la possibilité de voter pour une alternative avant tout écologiste. Cette liste sera finalisée le 18 février 2020 avec les personnes le souhaitant, avec toutes les personnes soucieuses d’offrir une véritable alternative écologiste à Rezé. »

Merci de relayer cet appel à nous soutenir (version du 14 février 2020):

Cette liste existe grace à vous :

  • Si tu es rezéen-ne merci de ne pas hésiter à nous soutenir ou à nous rejoindre…
  • Si tu connais des rezéen-ne-s merci de ne pas hésiter à leur transférer ce message.

Il existe une liste de soutien à la liste autonome écologiste. Ceci permet aux personnes le souhaitant d’afficher publiquement leur soutien à cette initiative. L’inscription sur la liste de soutien vous donne le droit d’accéder à un espace collaboratif où toutes les personnes le souhaitant peuvent débattre et décider des actions de la liste autonome pour l’écologie à Rezé.

Pour demander votre inscription sur cette liste merci d’envoyer le message ci-dessous à l’adresse : pdl-44-reze-contact@listes.eelv.fr

Mentions obligatoires

Je souhaite figurer sur la liste publique des soutiens à la liste autonome pour l’écologie à Rezé.

[adresse électronique] [Prénom NOM (ville de résidence)]

Mentions facultatives

[adresse postale]

[téléphone]

Un dispositif automatique permet de se désinscrire de cette liste. En cas de difficulté, il suffit de demander cette désinscription en écrivant à pdl-44-reze-contact@listes.eelv.fr

Réunion d’organisation chaque jeudi à 20H30, salle Jean-Baptiste Vigier, 8 rue Jean-Baptiste Vigier, 44400 REZE

Alter’Naïvement,

François NICOLAS, REZE(44)

Bonus:

1’14 » pour la première affiche:

8’51 » sur la fin du monde:

Nous avons voté et bien luttons maintenant.

A toi qui a voté, à toi qui va nous représenter et défendre la vie, nos vies, l’avenir de l’humanité : MERCI.

Maintenant continuons à soutenir les jeunes en grève pour le climat.

Manifestons pour qu’enfin commence une véritable transition vers une société respectueuse de l’avenir de l’humanité.

Exigeons de ne plus tuer la vie au cœur des terres de France.

Puisqu’il faut diminuer nos emissions de gaz à effet de serre pour sauver l’humanité, exigeons que chaque personne dispose de quoi s’intégrer à notre société sans être forcée d’accepter d’accepter des emplois néfastes pour l’avenir de l’humanité.

Osons enfin parler sérieusement de cette sacrée croissance.

Pause…

COP24 – le discours qui a marqué tous les esprits

Indubitablement, le discours qui a marqué tous les esprits lors de la COP24 est celui de Greta Thunberg, l’adolescente suédoise qui a auparavant initié le mouvement international de  grève des enfants pour qu’enfin les adultes cessent de détruire l’avenir de sa génération et des générations suivantes.

L’intégralité du discours de Greta Thunberg.

Je m’appelle Greta Thunberg. J’ai 15 ans. Je viens de Suède. Je parle au nom de Climate Justice Now.

Beaucoup de gens disent que la Suède n’est qu’un petit pays et que ce que nous faisons importe peu. Mais j’ai appris qu’on n’est jamais trop petit pour faire la différence. Et si quelques enfants peuvent faire les gros titres dans le monde entier en refusant d’aller à l’école, alors imaginez ce que nous pourrions tous faire ensemble si nous le voulions vraiment.

 Mais pour agir, il faut parler clairement, même si cela est désagréable.

Vous parlez de croissance verte parce que vous avez peur d’être impopulaire. Vous parlez de progresser avec ces mêmes mauvaises idées qui nous ont mis dans ce pétrin, alors que la seule chose sensée à faire est d’activer l’arrêt d’urgence.

Vous n’êtes pas assez matures pour le dire franchement. Même ce fardeau vous nous le laissez, à nous, vos enfants. Mais je ne me soucie pas d’être populaire. Je me soucie de la justice climatique et de la vie sur Terre.

Notre civilisation est sacrifiée pour permettre à un très petit nombre de personnes de continuer à gagner énormément d’argent. Notre biosphère est sacrifiée pour que les riches de pays comme le mien puissent vivre dans le luxe. Ce sont les souffrances du plus grand nombre qui paient le luxe de quelques-uns.

 En 2078, je vais fêter mes 75 ans. Si j’ai des enfants, ils passeront peut-être cette journée avec moi. Peut-être vont-ils me demander ce que vous avez fait. Peut-être demanderont-ils pourquoi vous n’avez rien fait alors qu’il était encore temps d’agir. Vous dites que vous aimez vos enfants, et pourtant vous volez leurs avenirs sous leurs yeux.

Tant que vous vous soucierez pas de ce qui doit être fait plutôt que des ce qui est politiquement avantageux, il n’y a pas d’espoir. Nous ne pouvons pas résoudre une crise sans la traiter comme une crise. Nous devons garder les combustibles fossiles dans le sol, et nous devons partager les ressources.

Et si les solutions sont impossibles à trouver au sein ce système alors nous devons changer le système lui-même.

Nous ne sommes pas venus ici pour prier les dirigeants du monde de s’en préoccuper. Vous nous avez ignorés dans le passé et vous nous ignorerez à nouveau.

Nous sommes à court d’excuses et de temps.

Nous sommes venus ici pour vous faire savoir que le changement arrive, que ceci vous plaise ou non.

Le vrai pouvoir appartient au peuple.

Merci


CLIMATE ALARM, Nantes fait du bruit pour le climat

Nantes, samedi 8 décembre 2018

Partie 1/2, marche pacifique et joyeuse avec les collectifs et associations pour le climat, convergence avec les syndicats et partis puis avec avec les gilets jaunes:

Partie 2/2, en musique, dans la joie et la bonne humeur, quelques personnes se préparent à la marche pour le climat et certaines présentent leurs actions, proposent à toutes et tous de les rejoindre, d’agir:

Alter’Naïvement,

François NICOLAS, https://www.facebook.com/FrancoisNicolas44

Gilets jaunes et écologie

Du coté de l’écologie politique, c’est-à-dire des écologistes convaincu.e.s qu’il ne peut y avoir de politiques écologistes que globales, il n’y a pas d’espoir que l’idéologie dominante actuelle, une idéologie de croissance économique, d’enfermement entre les frontières, d’augmentation des tensions entre les peuples, puisse ne pas dégrader plus encore l’environnement.

Du coup, il est difficile de garder son gilet jaune en descendant de son vélo : il y a une confusion entre les victimes de notre système économique dont la colère est compréhensible et des personnes ou mouvements qui surfent sur les colères, attisent les haines, les combats fratricides, nous éloignant du nécessaire dépassement des compétitions, de l’augmentation du domaine du partage, de la coopération entre les peuples, sans frontière entre les personnes.

Toutefois, depuis que le gouvernement a abandonné la taxation des carburants, ce mouvement ne peut plus apparaître comme je l’imaginais à l’origine, comme prônant « la pollution pour tous », le besoin de continuer à polluer comme avant. Tout au contraire, il devient un mouvement qui réclame un renouveau démocratique, un meilleur partage des ressources.

Or, justement, il n’y a d’avenir pour le climat que si toutes les personnes ont les moyens de bien vivre sans trop polluer, si l’écologie n’est pas réservée à une minorité. Quand on se bat pour préserver un climat acceptable on se bat pour les personnes qui ne sont pas privilégiés, les personnes qui souffriront le plus des bouleversements climatiques à venir. Se battre pour le climat c’est vouloir donner à toutes les personnes les moyens de bien vivre et de s’adapter sans augmenter la violence des catastrophes à venir.

Je suis et reste pacifiste et non-violent. Les haines, les violences physiques ou verbales, même quand elles répondent à d’ultra-violences économiques, ne sont pas des moyens que je suis capable d’accepter. Ceci m’oblige à enlever mon gilet jaune en descendant de mon vélo mais, j’apprends à écouter celles et ceux des gilets jaunes qui sont mobilisés pour imaginer un monde plus juste, moins violent, celles et ceux qui se mobilisent sans haine.

Les crises écologiques et sociales, la déplétion des ressources, les atteintes à la biodiversité, les pollutions sont mondiales. Il n’y aura aucune solution durable sans une diminution des égoïsmes, sans une prise de conscience que nous sommes une et une seule humanité vivant sur une et une seule planète.

Alter’Naïvement,

François NICOLAS

https://www.facebook.com/FrancoisNicolas44

Augmentons le domaine du partage
L’humanité n’a d’avenir qu’en cessant de gaspiller les ressources limitées qu’elle consomme. Nous devons prioriser nos besoins, choisir nos envies les plus essentielles. Ceci n’est humainement possible que si personne n’est abandonné, que si nous augmentons radicalement le partage des ressources, nationalement et internationalement.

Afin d’inciter nos dirigeants à initier un véritable et radical changement, découvre et, si tu es convaincu.e, signe cette pétition pour le droit à un revenu inconditionnel supérieur aux seuils de pauvreté: https://www.change.org/p/pour-le-droit-%C3%A0-un-revenu-de-base-inconditionnel-au-moins-sup%C3%A9rieur-au-seuil-de-pauvret%C3%A9