Archives du mot-clé partage

Bonne année 2018

Pour bien commencer l’année, tu peux librement partager cette vidéo et signer une pétition pour le droit à un revenu de base inconditionnel supérieur au seuil de pauvreté: https://tinyurl.com/zdxzerd

Plus d’informations: http://www.revenudebase.info/

François (https://www.facebook.com/FrancoisNicolas44)

Le cadavre sous la neige

Une personne a échappée aux guerriers à qui nous vendons nos armes. Une personne s’est évadée des dictatures qui nous fournissent nos matières premières. Une personne a fuit la misère que nos multinationales imposent dans son pays au nom des accords internationaux de libre échange. Une personne n’est pas morte dans le désert. Une personne n’est pas restée prisonnière d’un camp au Maghreb. Une personne ne s’est pas noyée en Méditerranée.

Nos députées criminalisent cette personne si elle n’a pas d’autorisation administrative de séjour ou d’entrée sur notre territoire.

Sans autorisation administrative, nos policiers lui bloquent l’accès aux frontières, ne lui laissant que le choix de risquer sa vie.

Ainsi, elle affrontera, sans équipement, la haute montage.

http://www.liberation.fr/france/2017/12/17/peut-etre-qu-au-printemps-on-retrouvera-des-corps-sous-la-neige_1617327

Ça ne te révolte pas qu’en notre nom les Alpes puissent se transformer en cimetière?

Les pays riches en devises fortes consomment des matières premières ou des produits manufacturés, extraites ou produits hors de leurs frontières. En effet, via leurs banques centrales et leurs banques, ils équilibrent la masse monétaire avec les richesses échangées : ils sont en mesure de créer l’argent nécessaires à leurs échanges. Ainsi, les apports de population n’entraînent pas de pénurie dans les pays riches. Au contraire, en fortifiant leurs marchés intérieurs et en augmentant la force de travail disponible, les apports de population augmentent les capacités de création monétaire des pays riches en devises, augmentent leur pouvoir sur les autres pays.

Ainsi, il n’y a aucune de réelle justification économique à cet acharnement contre les personnes sans autorisation administrative de séjour.

La militarisation de nos frontières ne se justifie que par le besoin de nos dirigeants politiques ou économiques de nous renfermer sur nous-même, de sorte que nous évitions de remettre en cause ce système qui broie notre humanité, notre raison de vivre, qu’ainsi nous ne contestions pas l’ordre établi, la soumission volontaire à des règles qui, pour répondre au mirage d’une croissance infinie des profits financiers des multinationales et des pouvoirs individuels de quelques individus, détruit toute vie, tout espoir d’avenir.

Ce choix contredit nos aspirations profondes, notre humanité. Alors, pour nous interdire de le remettre en cause, nos gardiennes, qu’elles soient députées, juges ou policières, menacent d’envoyer en prison les françaises qui choisissent d’aider les personnes en difficultés.

https://www.amnesty.fr/refugies-et-migrants/actualites/une-de-nos-membres-poursuivie-pour-delit-de-solidarite

Personnellement, je ne rêve pas de cette société inhumaine que le durcissement des frontières construit. Est-ce ton cas ?

Je rêve qu’enfin nous ayons des politiques responsables, des politiques qui ne dresseraient pas les personnes les unes contre les autres, des politiques qui, prenant en compte les changements climatiques, sortiraient progressivement nos pays des compétitions suicidaires et aideraient à la construction d’un monde plus juste, plus désirable, plus durable.

 

Joyeux Noël,

 

François, NICOLAS, REZE(44)

Aimons-nous la vie?

« L’éleveur appartient au groupe Triskalia, l’un des plus gros groupements de producteurs de cochons en Bretagne. Triskalia travaille notamment pour des filières qualité comme Label Rouge Opale, Bleu Blanc Cœur ou Filière Herta. »…

Presque 1 an après cet article, qui pourrait m’apprendre que nous sommes civilisées, que nous n’allons plus continuer à nous comporter sans aucun respect pour les êtres vivants?

Qui peut croire qu’il ne serait pas utile à notre bonheur que nous nous comportions avec un peu plus de dignité?

Quand nos députés établiront-ils un revenu agricole inconditionnel permettant à toutes et tous ces travailleurs qui nous nourrissent d’être libres de travailler sans obéir aux exigences de cette industrie agroalimentaire qui détruit nos avenirs, qui détruit notre humanité?

Quand les représentants et représentantes du peuples cesseront-elles de diminuer les subventions aux agriculteurs et éleveurs bio? Quand cesserons-nous de subventionner à outrance les producteurs industriels?

Quand nos gouvernants subventionneront-ils enfin décemment les plus vertueuses? Celles et ceux qui ont conscience que pour vivre il faut respecter la vie? Quand nos représentants réaliseront-ils que les paysans qui, au lieu de les polluer, entretiennent, qui, au lieu d’exploiter, élèvent, travaillent pour la France? Quand nos députées décideront-elles enfin de faciliter les pratiques d’avenir, les moins dangereuses, les plus respectueuses?

Saudade,

François NICOLAS

https://www.facebook.com/FrancoisNicolas44

Pour approfondir, pour réfléchir…

« Nous, amatrices de viande, ne sommes pas revenues intactes de cette aventure. »

Ces humain.e.s veulent juste vivre

Les migrations massives se font en direction des régions habitables les plus proches des régions sinistrées quittées.

Tout d’abord au sein d’un même pays, puis dans un pays voisin, puis, dans un pays un peu plus lointain, etc…

C’est pourquoi, contrairement aux fantasmes des droites extrêmes, toute la misère du monde ne cherche pas à venir chez nous.

 

Plus nous consacrons d’énergie à lutter contre les migrant.e.s, plus les candidat.e.s à l’immigration redoublent de sacrifices, de volonté, car nous entretenons ainsi le fantasme que nous aurions d’incroyables richesses.

Plus nous gaspillons d’énergie à lutter contre les migrant.e.s, moins les candidat.e.s à l’immigration réalisent que, depuis longtemps, nos pays importent depuis leurs pays les ressources que nous consommons.

 

A l’inverse des affirmations sans fondement des médias et politiques, un assouplissement des frontières et un accueil digne des migrant.e.s, au contraire d’entraîner leur augmentation, pourrait tout autant faciliter la diminution du nombre de personnes forcées de vivre loin des climats, loin des régions, loin de celles et ceux qu’ils ou elles aiment.

En diminuant la captivité des exploité.e.s, un assouplissement des frontières et un accueil digne des migrant.e.s, permettraient de limiter les pouvoirs des dirigeant.e.s politiques ou économiques.

Ne disposant plus des frontières pour garder leurs travailleurs et travailleuses, tous les pays pourrait être contraints de démocratiser leurs régimes ou d’y améliorer le partage des richesses.

Ceci est évidement tout aussi valable pour les pays riches en devises.

Ne serait-ce que par la disparition des clandestins corvéables à merci et par leurs obligations d’augmenter mondialement les salaires, nos dirigeant.e.s économiques, celles et ceux qui profitent réellement des frontières, seraient alors dans l’obligation de diminuer leurs prédations.

En diminuant les contraintes créées par les frontières, nous améliorerons les conditions de travail dans les pays pauvres en devises et, l’économie étant mondialisée, également dans nos pays riches en devises.

Nous devons améliorer la libre circulation des personnes, pour diminuer l’exploitation, la spéculation, la misère, pour renforcer la démocratie, la sûreté, le partage.

Ces humain.e.s veulent juste vivre, accueillons les dignement.

 

François NICOLAS

https://www.facebook.com/FrancoisNicolas44, https://twitter.com/mingata

Rue de la transition énergétique et citoyenne

"Vivre simplement pour que les autres puisse simplement vivre."

Partout, de belles personnes agissent: innovation, énergie renouvelable, partage, réutilisation, accueil, vies sobres, solidarité, réductions des déchets, échange, économie sociale et solidaire… Une autre manière de penser existe, autre monde émerge, doucement…

Alter’Naïvement,

François NICOLAS, REZE(44),

 www.mingata.eu

 

Dunkerque 2017

Ci-dessous, les retranscriptions vidéos d’une partie des forums, débats, conférences et tables rondes des journées d’été des écologistes en 2017 à Dunkerque.

Plus d’information: http://jde.eelv.fr/

Quelques extraits d’interventions

Marie-Pierre Vieu, membre du Parti Communiste, députée européenne, Benoît Hamon (1), Clémence Dubois, chargée de campagne pour https://350.org/, Eric Piolle, maire de Grenoble, Valérie Cabanes, Benoit Hamon (2), François Nicolas (revenu de base), Gosia Wochowska (luttes pour la préservation des libertés des femmes polonaises), Dominique Guibert Président de l’Association Européenne des Droits de l’Homme, Radu-Mihai Mihail sénateur roumain de l’USR, Eva Joly, Yannick jadot,

Les plénières du jeudi

Les plénières du vendredi

Toutes les plénières du samedi (Journée européenne)

Quelques ateliers et forums

Samedi soir, clôture du rassemblement

#OnVautMieuxQueCa : il est nécessaire de réagir alors #OnFaitCommeOnaDit : rendez-vous en septembre!

Nous participerons aux mobilisations du 12 septembre 2017.

Pour celles et ceux qui n’ont pas de capitaux, l’accès aux biens et services nécessaires à la vie est restreint.

Pourtant, ils n’ont aucune raison d’appartenir à Pierre plutôt qu’à Éléonore : ils ne sont jamais le seul fruit de notre travail actuel mais toujours une association entre notre travail, le résultat du travail de nos prédécesseurs, les ressources naturelles exploitées actuellement et les ressources naturelles exploitées par le passé.

Ainsi, les biens et services utiles à la vie de toutes et de tous appartiennent légitimement à toutes et à tous. Qu’un gouvernement décide que le surplus de biens et services soient réservé aux possesseurs de capitaux, c’est discutable mais, ça peut être un choix. Par contre, qu’un gouvernement diminue tellement la part de biens et services accessibles à toutes et tous qu’ils deviennent  impossible à une part grandissante de la population de vivre décemment n’est pas et ne sera jamais acceptable.

Pourtant, notre gouvernement et nos parlementaires continuent leur irresponsable politique de diminution de la redistribution républicaine des ressources: euro par euro, le gouvernement diminue nos légitimes solidarités et, millions par millions, le gouvernement permet aux plus riches d’augmenter leurs spoliations des biens communs.

Nous valons mieux qu’un gouvernement qui privilégie les prédateurs économiques au détriments de leurs victimes.

#OnVautMieuxQueCa

Rendez-vous en septembre.

Toi qui marche à droite et à droite, toi l’ancien socialiste, toi le modérément mou, toi le pseudo républicain ou le fasciste notoire, tu t’obstines à tout faire pour la croissance de l’exploitation de l’homme par l’homme, la croissance des destructions, la croissance des égoïsmes, la croissance des frontières artificielles.

Tu ne penses que compétition, stratégies guerrières et capitalistes. Tu as peur de l’émergence d’un monde respectant nos valeurs fondamentales, la Liberté, l’Égalité et la Fraternité.

Comme tu refuses de prendre en compte les limites physiques, écologiques, sociales et économiques, tu diminues le domaine du partage, du temps libéré, et favorises la croissance du PIB  par la destruction de ressources limitées, ce qui augmentent mécaniquement les tensions sociales, les sur-accumulations capitalistes, les guerres…

J’ai longtemps cru que pour agir ainsi, tu adorais les théories de Milton Friedman (L’économiste qui, en inspirant Pinochet, Thatcher et Reagan, a transformé notre système économique).

J’ai enfin l’espoir qu’il te reste encore suffisamment d’humanité pour ne pas être tombé aussi bas.
J’ai enfin l’espoir que ta source d’inspiration, bien que toujours peu pragmatique, est tout de même moins ridicule que les théories absurdes des néo-cons.

En effet, à l’écoute des quelques vidéos ci-dessous, il ne me semble pas impossible qu’elles résument les bases des théories économiques et sociales que tu appliques ou rêves d’appliquer, cher apôtre de la sainte croissance, que tu milites au Medef, au Front National, à Les Républicains, à En Marche, à l’UDI ou au Modem.

En exclusivité, les  sources d’inspirations possibles de nos dirigeants économiques :

L’emploi:

Le modèle de gouvernance:

La confiance envers les travailleurs:

Les espoirs pour la jeunesse:

Les débats politiques:

L’intégration :

 

Les vidéos du rassemblement estival de Notre-Dame-des-Landes en 2017

Ci-dessous, les retranscriptions vidéos d’une partie des forums, débats, conférences et tables rondes du rassemblement estival 2017 des opposant au projet de destruction du bocage de Notre-Dame-des-Landes.

Plus d’information: http://www.notredamedeslandes2017.org

Merci aux bénévoles vidéos (Catherine, Marc, Maxime, Jean-Michel, Jean-Luc, Joëlle, Clément, Amaël, Charles…).

Samedi

Samedi, ouverture du rassemblement

Samedi, tous les débats 1/2

SAMEDI Chapiteau 1 Chapiteau 2 Chapiteau 3 Chapiteau 4
13h
Europacity : quelles alternatives? Le sol, pourquoi et comment le protéger ? Soutien aux victimes et aux riverains des pesticides de l’empreinte écologique locale à l’empreinte globale
15h
Le droit et NDDL : je t’aime, moi non plus…  Pistes à NDDL ? De l’eau et de l’argile ! Le revenu de base agricole à expérimenter GPII : état des lieux, propositions
17h
Afterres 2050  Analyse citoyenne, lobbies… Pour des transports gratuits (voir 15H)

Samedi, tous les débats 2/2

Chapiteau 7 (AGORA) Chapiteau 9 Chapiteau 10 COPAIN Chapiteau 8
Rencontre des Comités de soutien (1/2) Les migrations dans le monde « Nations sans État”, souveraineté et confédéralisme démocratique
Violences policières et antiracisme politique Les nouvelles formes de luttes contre la métropolisation Pacifisme, écologie et féminisme Les paysans dans la lutte des classes ? ZAD – Abracadabois, avenir et Cabane intergalactique
Répressions, Etat d’urgence : comment lutter ? Les migrations en France, mythes et réalités Alternatives à NDDL Histoires du mouvement d’occupation

Dimanche

Dimanche, la danse des totems

Dimanche, tous les débats 1/2

DIMANCHE Chapiteau 1 Chapiteau 2 Chapiteau 3 Chapiteau 4
13h
Casse du code du Travail et précarité (Théâtre) Estuaire : des luttes d’hier à la transition énergétique Transition vers une agriculture écologique et sociale
14h30
consultation, médiation, expertises… Sauvons les terres agricoles péri-urbaines Luttes écologiques et luttes sociales Soutiens citoyens aux migrants
16h30
Citoyens engagés pour la préservation des terres et l’installation de paysans (Théâtre) Un droit au logement pour tous, en ville et en zone rurale Vers un mouvement de masse pour la justice climatique

Dimanche, tous les débats 2/2

Chapiteau 7 Chapiteau 9 Chapiteau 10 COPAIN Chapiteau 8
« L’utopie ou la mort »
Solidarité ouvrière et paysanne Le temps, la terre et Nous. Que faire après la victoire à NDDL ? Violences policières, antiracismes (suite)
Le long chemin vers l’abandon des projets de centrales nucléaires au Pellerin et au Carnet (44) de 1975 à 1997 17 ans de lutte à Notre-Dame-des-Landes FILM « En rade » de Roy Lekus (53 mn) Luttes foncières dans les années 70-80 dans la région Histoire du Zad Social Rap
Rencontre des Comités de soutien (2/2) Résistances paysannes et invention de la démocratie directe Mai 1968 à Nantes

Dimanche, clôture du rassemblement

De nos terres à la Terre

Ce rassemblement à Notre-Dame-des-Landes a été organisé par La coordination des opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Cette coordination fut créée par 14 organisations opposées au projet d’aéroport en septembre 2003, afin de préparer en commun un courrier au Premier Ministre (M. Raffarin) et au ministre des transports (M. de Robien), avant la décision de mise à l’étude du projet. Depuis, ces organisations se réunissent mensuellement pour échanger sur le dossier et mettre en place des actions communes.
Aujourd’hui, plus de 60 organisations – associations, syndicats, mouvements politiques et collectifs – composent cette Coordination.

Plus d’informations:

ACIPA – https://www.acipa-ndl.fr/
CéDpa – http://aeroportnddl.fr/
Naturalistes en lutte – https://naturalistesenlutte.wordpress.com/
Comités de Soutien – http://comites-ndl.blogspot.fr/
Paroles de campagne – http://parolesdecampagne.blogspot.fr/
ZAD – http://zad.nadir.org/

Vidéo:

François NICOLAS – http://mingata.eu/

Égoïsmes ou avenir, il faut choisir.

Si toi aussi tu refuses que nous suicidions l’humanité, partage cette vidéo.

Il faut oser redonner aux impôts un véritable rôle de redistribution des richesses.

Il est nécessaire de repenser l’économie, d’oublier les fantasmes capitalistes suicidaires.

Il y a le monde où nous vivons, il est limité en matières premières et énergies.

Il y a l’argent. C’est un outil de mesure des échanges, en quantités politiquement choisies, dont la répartition est strictement politique.

Quand on autorise les accumulations illimitées, nos économies se détournent des réponses aux besoins essentiels à toutes et tous.

Quand on autorise certains à accumuler sans limites, nos économies sont détournées pour mieux servir les choix de quelques-uns.

Sauf à désirer suicider l’humanité, une redistribution massive est nécessaire, incontournable.

 

Alter’Naïvement,

 

François NICOLAS, REZÉ(44)