Archives du mot-clé sécurité

Quel avenir la loi « sécurité globale » dessine-t-elle?

Les dirigeant·e·s économiques ou politiques désirent que les fonctionnaires de police, celles et ceux à qui le peuple donne le pouvoir de maintenir la paix, se méfient des images ou vidéos.

Ils les incitent à agir masqué·e·s et à user d’armes susceptibles de provoquer les pires mutilations.

Les pouvoirs politiques et économiques cherchent objectivement à interdire au fonctionnaires d’être fier·e·s de leurs missions et à les éloigner du reste de la population.

Ne vont-ils pas réussir à vider de sens leurs fonctions en les conduisant à ne plus avoir qu’un choix contraire aux valeurs démocratiques : défendre les détenteurs de pouvoirs contre le reste de la population?

François NICOLAS, REZE(44), 18 novembre 2020

Instaurer un vaccin contre les crises économiques et sociales

Afin qu’un désastre économique ne succède pas à cette crise sanitaire, il est nécessaire d’armer l’économie française d’un véritable vaccin contre les crises économiques.

Un vaccin qui sécuriserait préventivement toutes les activités économiques utiles au plus grand nombre. Un vaccin qui garantirait inconditionnellement que chaque personne dispose de quoi acheter ce dont elle a besoin pour vivre décemment. Un vaccin qui par conséquent augmenterait la sécurité financière des entreprises fournissant des biens et services essentiels à une vie décente.

La crise sanitaire nous a contraint à arrêter la machine à croissance du PIB. Mais, nous nous préparons à relancer notre système spéculatif anti-économique. Nous nous préparons à relancer les compétitions économiques fratricides, la fabrique à précarités.

Or, la nécessité de poursuivre certaines activités malgré l’arrêt brutal de notre économie a mis en évidence que les travaux les plus indispensables ne sont ni les mieux rémunérés, ni les plus stables.

Or, l’envie de toutes et tous de s’investir, de participer à la lutte contre cette pandémie, a mis en évidence le besoin de cohésion nationale qui nous anime.

Ces faits attestent de la pertinence qu’il y aurait à rapidement mettre en place un revenu de base inconditionnel. Un revenu matérialisant l’envie du peuple français de construire une société plus solidaire, une société où chaque personne serait en mesure de librement s’investir sans crainte pour son avenir et celui de ses enfants. Il est temps d’instaurer le droit à un revenu de base inconditionnel. Il est temps de consolider la résistance individuelle et collective a cette crise et aux crises à venir.

Luttons pour le droit à un revenu de base inconditionnel, cumulable avec d’autres revenus, distribué individuellement à toutes et tous, versé de la naissance à la mort, sans contrôle des ressources ni exigence de contrepartie.

Nous avons toutes et tous la possibilité d’agir concrêtement pour construire un monde plus respectueux des personnes et économiquement moins sensible aux crises. Nous devons voter et partager massivement l’initiave citoyenne européenne pour l’instauration de revenus de base:

https://you.wemove.eu/campaigns/2020-03-basic-income-FR

Amicalement,

François NICOLAS

BONUS : proposition d’un parcours de découverte de la notion de revenu de base inconditionnel

I. INITIATION

a) Une pétition à partager pour un revenu de base supérieur aux seuils de pauvreté (le court argmentaire donne quelques éléments à celles et ceux qui découvrent ces enjeux) :

https://www.change.org/p/pour-le-droit-%C3%A0-un-revenu-de-base-inconditionnel-au-moins-sup%C3%A9rieur-au-seuil-de-pauvret%C3%A9

b) Un débat mouvant avec les colibris (les expressions des participant·e·s sont relativement classiques : elles permettent de cerner les habituelles peurs ou enthousiasmes que l’on entends à chaque réunion) :

II. APPROFONDISSEMENT

a) Une conférence de Baptiste Mylondo pour réfléchir aux revenus de base comme élément d’un projet de société émancipateur et décroissant :

III. ACTIONS

a) Un extrait d’une conférence gesticulée d’Alexis Lecointe pour t’inspirer quelques moyens d’augmenter l’attrait de tes éventuelles présentations du revenu de base:

b) Le site du MFRB (le Mouvement Français pour un Revenu de Base) :

https://www.revenudebase.info

Pétition pour le droit à un revenu de base inconditionnel au moins supérieur au seuil de pauvreté.

Après avoir signé une n-ième pétition sur « change.org » j’ai ressenti le besoin d’en écrire une « Pour le droit à un revenu de base inconditionnel au moins supérieur au seuil de pauvreté. »

J’ai évidement besoin de signatures…

Vous pouvez en savoir plus et signer la pétition ici :

http://tinyurl.com/z45grgh

Merci!

François NICOLAS, REZE(44)

(A FAIRE) Action facile et immédiate pour préserver nos libertés

Nos envies d’échanges et de partages sont financièrement valorisées par la constitution de gigantesques bases de données référençant nos désirs, liens amicaux ou amoureux, achats, goût musicaux, centres d’intérêts,…

Ceci permet d’établir des listes de personnes basées sur des critères précis que des sociétés privées ou des services de sécurité peuvent acheter.

Ceci induit une manipulation massive les individus, un glissement vers une société totalitaire sans aucun débat ni choix démocratique réel, par une multitude d’influences mineures sur nos choix quotidiens.

A titre individuel, ce glissement semble sans importance: « oui, toutes les multinationales, tous les gouvernements peuvent tout savoir de moi mais, je profite aussi de ce système« . Mais:
– Est-ce simplifier mes choix que de les cataloguer et de les influencer?
– Sont-ce réellement mes envies que ceci m’aide à satisfaire?
– Ceci me rassure-t-il réellement que notre société contrôle les comportements non pas par rapport à la loi mais par rapport à la « normalité » et aux « bénéfices » financiers possibles?
– Est-il souhaitable que, par une multitudes de petites influences, les comportements qui ne favorisent pas l’augmentation des bénéfices des détenteurs de capitaux disparaissent?
– Une société ainsi policée est-elle humaine?
– N’affaiblissons-nous pas l’humanité en nous uniformisant sans débat si choix explicite?
– Ne nous privons-nous pas de richesses en uniformisant nos comportements?
– Voulons-nous que nos comportements individuels ne soient influencés qu’en fonction de critères financiers?

Nous pouvons réagir. Si l’orientation mercantile et attentatoire à nos libertés ne nous convient pas, il suffit d’exister par ailleurs, indépendamment d’elle. Nous avons la possibilité de diversifier nos moyens de partage en favorisant les solutions libres et respectueuses de nos droits humains fondamentaux (droit à la vie privée, droit à l’oubli,…).

Par exemple, en commençant à utiliser les services des associations qui agissent dans ce sens et les réseaux sociaux « éthiques » qu’elles mettent à notre disposition. Personnellement, je viens de créer un profil sur la framasphère (https://framasphere.org/people/1e99c8a0b74a013208d02a0000053625) de l’association Framasoft (http://www.framasoft.net/). Tu m’y rejoins?

Paix et amour,

François NICOLAS, REZE(44)
http://www.mingata.eu

Imagine un gouvernement favorable à l’écologie politique

 

mesures_ecologie_politiquePriorité aux humains

Restauration du ministère du temps libre : sous le pilotage du premier ministre, tous les services de l’état sont aux ordres du ministre du temps libre dans le cadre de l’augmentation du domaine du partage du travail et des ressources.

Renouveau démocratique

Le ministère de l’intérieur a tout pouvoir pour proposer aux législateurs la restauration du hasard comme mode normal de désignation des élues et élus.

Sauvegarde du territoire national

L’ensemble des centrales nucléaires sont, par soucis de préservation de l’intégrité du territoire national, placées sous la protection directe du ministère de la défense qui devra, dans les plus brefs délais garantir l’arrêt de la production massive de déchets nucléaires.

Investissement d’avenir

L’éducation populaire permanente est la priorité du gouvernement. Chaque ministre a en charge d’exposer au plus grand nombre l’ensemble des réflexions en cours et d’encourager les débats populaires.

 

Plan D adopté le 32 mars 2014