Archives du mot-clé vie

Femme Vie Liberté

Masha Amini, 22 ans, est morte des mains de la police des mœurs. C’est l’étincelle qui a allumé une vague de révoltes en Iran pour la liberté et l’égalité de toutes et de tous.

Malgré la violence de la répression, des iraniens et iraniennes continuent à manifester. Ces femmes et ces hommes qui bravent la mort en affirmant leur besoin vital de liberté, d’égalité, de respect des personnes sont la gloire de notre humanité.

N’en doutons pas, leur combat est le nôtre. Leur combat est un combat contre la dominations des unes par les autres. Ce combat est essentiel à notre avenir en commun. Il matérialise notre détermination à refuser la soumissions des corps féminins aux volontés masculines de domination. Il est universel. C’est un combat pour le droit des personnes à disposer de leurs corps. C’est un combat pour la liberté de pensée et de conscience, un combat pour l’égalité de toutes et de tous.

Aimons-nous la vie?

« L’éleveur appartient au groupe Triskalia, l’un des plus gros groupements de producteurs de cochons en Bretagne. Triskalia travaille notamment pour des filières qualité comme Label Rouge Opale, Bleu Blanc Cœur ou Filière Herta. »…

Presque 1 an après cet article, qui pourrait m’apprendre que nous sommes civilisées, que nous n’allons plus continuer à nous comporter sans aucun respect pour les êtres vivants?

Qui peut croire qu’il ne serait pas utile à notre bonheur que nous nous comportions avec un peu plus de dignité?

Quand nos députés établiront-ils un revenu agricole inconditionnel permettant à toutes et tous ces travailleurs qui nous nourrissent d’être libres de travailler sans obéir aux exigences de cette industrie agroalimentaire qui détruit nos avenirs, qui détruit notre humanité?

Quand les représentants et représentantes du peuples cesseront-elles de diminuer les subventions aux agriculteurs et éleveurs bio? Quand cesserons-nous de subventionner à outrance les producteurs industriels?

Quand nos gouvernants subventionneront-ils enfin décemment les plus vertueuses? Celles et ceux qui ont conscience que pour vivre il faut respecter la vie? Quand nos représentants réaliseront-ils que les paysans qui, au lieu de les polluer, entretiennent, qui, au lieu d’exploiter, élèvent, travaillent pour la France? Quand nos députées décideront-elles enfin de faciliter les pratiques d’avenir, les moins dangereuses, les plus respectueuses?

Saudade,

François NICOLAS

https://www.facebook.com/FrancoisNicolas44

Pour approfondir, pour réfléchir…

« Nous, amatrices de viande, ne sommes pas revenues intactes de cette aventure. »

Et si l’Europe se conjuguait avec l’avenir?

Et si l’Europe se conjuguait avec l’avenir?

Nos dirigeants et dirigeantes croient pouvoir résoudre les crises écologiques, sociales et économiques avec les moyens qui ont créés ces crises. Ils et elles n’y arriverons pas. Ils et elles ne feront qu’aggraver les inégalités, qu’augmenter la fréquence et la violence des crises.

Ne nous étonnons pas qu’une part grandissante des hommes et des femmes de nos pays européens se tournent vers des idées qui rappellent les périodes les plus sombres de notre continent. Ce monde de frustration permanente ronge toute humanité. Cette folie d’utiliser les hommes et d’aimer les objets n’a aucun sens. Ce monde ne nous correspond pas. Les extrémismes qui s’annoncent n’en sont que les suites prévisibles. Il est de notre devoir d’ouvrir d’autres voies, de participer à la construction d’un avenir désirable.
Oublions le fantasme liberticide d’une Europe forteresse s’isolant de peuples plongés dans la misère par notre aveuglement. Oublions la transformation progressive de l’Europe en une grande fédération impérialiste. Oublions nos égoïsmes et nos peurs. Ne gaspillons plus les ressources de l’humanité à la préservation des intérêts de quelques exploiteurs. Préservons nos vies, préservons la vie.

Construisons une Europe fière de vivre et partager ses valeurs humanistes. Mobilisons-nous pour que tous les européens et toutes les européennes vivent décemment, pour que l’Europe participe à la construction d’un monde juste et durable.

Ensemble, redonnons du sens à la politique, redonnons du sens à la vie car là est notre originalité, notre motivation première : le respect de la vie.
Ce respect ne nécessite nul péril, nul menace. Il ne nous est pas utile de faire peur, de ressasser ce qui ne peut qu’arriver quand on scie la branche sur laquelle on est assis. L’envie de respecter de la vie est un plaisir, une joie qu’il nous faut partager, simplement.

Par l’écoute, par la remise en cause des dogmes établis, par l’exemple, reprenons le contrôle de nos vies.

François NICOLAS, Rezé(44)
http://mingata.eu