Archives du mot-clé vote

Voter pour protéger l’avenir des sols qui nous nourrissent.

A SIGNER AVANT LE 11 SEPTEMBRE 2017

Ce n’est pas une simple pétition. Si nous sommes plus d’un million de citoyennes européennes et citoyens européens a voter, la commission européenne sera obligée d’étudier cette possibilité. Du coup, il faut indiquer un numéro de carte d’identité et décliner notre identité sur le site sécurisé dédié. (Mais les identités ne sont décryptées qu’a la fin de la période de vote, pour procéder au dépouillement. Ce dépouillement consiste à vérifier la réalité des identités des votants et supprimer les votes en double.)

Parfois, les initiatives citoyennes européennes échouent : pas assez de voix pour le revenu de base, c’était sans doute trop tôt mais, ça a donné du poids à cette idée et depuis, l’idée fait son chemin et l’initiative européenne a aidé à la faire connaître… Parfois les initiatives européennes réussissent : largement assez de voix pour « l’eau un droit humain » ce qui, par exemple, a aidé à bloquer la libéralisation totale de l’eau et aidé les municipalités le souhaitant à récupérer la distribution de l’eau.

Allez, va chercher ta carte d’identité et vote… Puis diffuse l’information.

(Texte extrait du site: https://www.people4soil.eu/fr )

« Pourvoyeurs de sécurité alimentaire, de préservation de la biodiversité et de régulation du changement climatique, les sols constituent l’une des ressources les plus stratégiques de l’Europe. Il est temps d’en assurer la protection sur notre continent.

Principaux objectifs: reconnaître que les sols constituent un héritage commun qui doit être protégé au niveau de l’UE dans la mesure où ils procurent des bienfaits essentiels en lien avec le bien-être de l’homme et la capacité de résistance de l’environnement; élaborer un cadre juridiquement contraignant pour répondre spécifiquement aux principaux risques qui menacent les sols, à savoir l’érosion, l’imperméabilisation, l’appauvrissement en matières organiques, la perte de biodiversité et la contamination; intégrer aux politiques de l’UE les objectifs de développement durable des Nations unies relatifs aux sols; comptabiliser correctement et réduire les émissions de gaz à effet de serre produites par les secteurs agricole et sylvicole. »

POUR SIGNER: https://www.people4soil.eu/fr#sign-box

Sur le site https://www.lappeldusol.fr/, il y a aussi cet excellent petit argumentaire illustré:

Stop, rewind! Et si nous restaurions la démocratie, le pouvoir du peuple?

Alerté par la lecture de messages dénonçant l’instrumentalisation de la dernière élection de miss France par des activistes néo-nazis, j’ai regardé quelques vidéos sur cette élection.

Il semble que même ce concours de beauté respecte bien plus que nos élections politiques le non-cumul des mandats dans le temps et la représentativité de la population française. Ceci n’est-il pas inquiétant? N’est-il pas urgent de changer?

D’années en années, les personnalités françaises préférées des françaises sont à l’image de notre pays mais d’élections en élections, les représentantes que nous élisons sont à l’image de celles déjà en place, ne représentent plus qu’elles-même. Quel que soit le parti, nous retenons parmi les candidates à la candidatures, en premier lieu, celles qui ont déjà été élues dans le passé ou ont déjà un pouvoir d’influence avéré, celles qui n’appartiennent plus, dans notre imaginaire, au peuple mais à la classe dirigeante.

J’ai le sentiment que nous confondons les sélections des agents publics pour leurs compétences, leur savoir-faire, avec les élections qui devraient permettre de placer le peuple à leur tête, dans le respect du principe de notre République « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ».

Nous, adhérentes à de divers partis politiques, malgré nos sincères engagements contre les discriminations, ne serions-nous pas les premières coupables des discriminations? Si nous sommes incapables d’en finir avec les compétitions fratricides et les oligarchies, les calculs électoraux et la reconduite des classes dominantes, comment pouvons-nous espérer construire un monde plus juste?

Ce constat d’échec est toujours le même. Ne serait-il pas temps que nous remettions en cause les conclusions des débats des fondateurs de la république française où ont gagné celles qui souhaitaient éviter de donner le pouvoir au peuple et préféraient le réserver, grâce aux votes, à la classe dirigeante? Ne serait-il pas urgent de revenir à ce qui pendant des siècles a été considéré comme synonyme de démocratie:

  •  le débat permanent entre toutes les citoyennes,
  • la désignation des dirigeantes par tirage au sort et uniquement pour des mandats courts,
  • le contrôle permanent des dirigeantes et l’engagement de leur responsabilité personnelle dans toutes leurs décisions.

Ne serait-il pas temps de mettre un terme aux compétitions? N’est-il pas urgent de bannir de notre démocratie les enjeux de pouvoir qui broient notre humanité?

Comment prétendre sérieusement qu’en basant notre démocratie sur des compétitions nous ne favorisons pas les organisations et théories politiques qui divisent l’humanité?

Paix et amour,

François NICOLAS, REZE(44)

http://www.festivalnikon.fr/video/2013/1394

PS: http://hasard.europe-ecologie.net/about/