Journées d’été de l’écologie 2014, [3/4] deuxième jour

Tous les ans, découvrir une ville différente à l’occasion  des JOURNÉES D’ÉTÉ DE L’ÉCOLOGIE (http://jde.eelv.fr). Restitutions vidéos, en 4 articles, de quelques-unes des plénières, forums ou ateliers des JDE 2014 à Bordeaux.

[3/4] Deuxième jour des JDE 2014

Réforme territoriale : comment renforcer les pouvoirs locaux dans le respect des identités locales ?

Bientôt, dans nos régions, rien ne sera plus tout à fait comme avant : les frontières vont bouger, les compétences et les prérogatives aussi. Le temps de la réforme aura été court, la concertation encore plus. La poursuite de la décentralisation est souvent un débat institutionnel d’élu-es qui ne touche véritablement les citoyennes que lorsqu’il a trait à la question de l’identité et du sentiment d’appartenance à un territoire, comme on a pu le voir avec la question du redécoupage des régions. Profondément liée à des histoires et parcours de régions particulières, la question de l’identité se heurte parfois à la volonté de réforme – qu’il s’agisse d’améliorer l’efficacité des politiques ou de faire des économies. Quels sont les ressorts de l’identité locale en France et comment cette identité locale cohabite-t-elle avec le fait d’être Français et le fait d’être Européen ? Comment améliorer une organisation existante tout en renforçant le processus de décentralisation et en respectant les identités locales ? Quels seront les changements concrets pour les territoires et surtout pour leurs habitant-es ?

Économie et écologie avec Marie-Monique Robin

Il existe, entre le système économique actuel et l’écologie, des points de friction : croissance infinie versus ressources limitées, dérèglement climatique et perte irréversible de la biodiversité ; exigences des marchés financiers et dettes des États versus financement de la transition écologique et lutte contre les inégalités ; libre marché mondial versus résilience des territoires. L’écologie implique-t-elle la refondation de l’économie ? L’évolution des comportements des acteurs économiques, notamment des entreprises, doit permettre la construction démocratique d’une économie écologiste.

Comment briser l’unanimisme anti-Roms ?

10 à 12 millions de Roms recensés dans l’Union européenne vivent sous la menace quotidienne d’une expulsion forcée, du harcèlement policier et de violentes agressions racistes. L’atelier tentera de réfléchir aux moyens d’endiguer cet unanimisme.

Je n’ai pas eu le plaisir d’assister à cet atelier mais je tenais à partager avec toi la vidéo suivante (un court entretien vidéo diffusé pour lutter contre les idées reçues):
https://www.youtube.com/watch?v=2Zq7D56PYF4
 

Négritude et écologie : autour de la figure d’Aimé Césaire

La négritude évoque l’importance d’une culture liée à l’Afrique sans pour autant rejeter l’Europe. Aimé Césaire en est un épicentre, notamment dans son rapport à la nature. Nous débattrons ainsi de l’influence de la négritude dans la pensée écologique actuelle.

Bonus : Négritude – Petites anecdotes personnelles
 

Les monnaies locales complémentaires

Pour un système monétaire durable… Chaque jour, ce sont plus de 4 000 milliards de dollars qui s’échangent sur le marché, dont 98 % pour le seul marché spéculatif. La masse monétaire mise au service de l’économie réelle est de 2 % ! L’engouement récent pour les monnaies complémentaires en France et dans le monde entier n’est donc pas un hasard.

J’étais appelé sur deux autres ateliers mais je lis dans le programme « Avec un-e représentant-e de la monnaie RETZ’L » alors voici deux documents liés au Retz’L:
Un très court argumentaire: pourquoi une monnaie locale?
Un message de propagande décalée:
https://www.youtube.com/watch?v=JmsIblvSxfA
 

Le revenu de base

Clef de voûte de l’écologie politique ? Et si chaque citoyen-ne recevait un revenu sans condition d’activité, mais cumulable avec d’autres revenus ? L’idée fait son chemin en Europe. Au-delà de la lutte contre la pauvreté, explorons comment le revenu de base s’inscrit dans un chemin d’émancipation, de démocratie et de transition écologique.

La vidéo est en préparation; pour patienter, une p’tite interview croisée:

 

Interlude

 

Publicités

A propos François NICOLAS

Militant écolo, je veux agir pour que nous refusions enfin que la prospérité temporaire des un-e-s se traduise par la mort de faim définitive des autres : « Vivre simplement, pour que les autres puissent simplement vivre. » Aux objectifs de victoires de quelques-un-e-s construites au dépend de multiples défaites des autres (ce que vous appelez compétition, la rage au ventre, les poings serrés), je préfère les objectifs de partage, d’amour et de respect (ce que tu appelles utopie anarchiste, le sourire aux lèvres, la main ouverte).
Vidéo | Cet article, publié dans Journées d'été de l'écologie, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Journées d’été de l’écologie 2014, [3/4] deuxième jour

  1. Ping : Sommaire Journées d’été 2014 | Liberté, Égalité, Fraternité, Décroissance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s